mardi 23 juillet 2019

ROUTE71 CD71 2019 - 1.jpg       ETE FRAPPE MACON 2019 16JUILLE - 1.jpg

  • ROUTE71 CD71 2019 - 1.jpg
  • ETE FRAPPE MACON 2019 16JUILLE - 1.jpg
  • WINE TOUR MACON 2019 UNE.jpg
  • locaux commerciaux MACON HABITAT.jpg

Articles

CAMVALDECHETS03.jpg

Aurélia Marlot et Fatima Pardon, chargées de la communication de proximité, partent à la rencontre des habitants sur les 4 déchèteries du territoire (Mâcon - Charnay les Mâcon - La Roche Vineuse - Saint Martin Belle Roche).

À raison de 3 demi-journées par semaine d’avril à début juillet et de septembre à octobre, elles sensibilisent sur différentes thématiques :

Préférez l’eau du robinet !

Boire l’eau du robinet plutôt que l’eau en bouteille coûte 60 à 120 fois moins cher ! Elle ne génère pas de déchets de bouteilles plastiques et limite les coûts de transports liées à l’acte d’achat.

Il arrive parfois que l’eau du robinet ait une odeur de chlore. Pour y remédier, il existe un geste simple : placez votre carafe au réfrigérateur pendant 20 minutes.

Stop aux suremballages et produits jetables !

La production de déchets a doublé depuis 40 ans : les emballages, suremballages et produits jetables se sont multipliés, alors qu’il existe de nombreuses alternatives durables (boîte à gouter, cabas ou panier pour les courses, piles rechargeables etc).

Il est important de rappeler que tous les emballages plastiques ne se recyclent pas ! Les barquettes, les pots de crème, les plaquettes de beurre et les films plastiques sont à mettre dans la poubelle à ordures ménagères.

Réduire et trier ses déchets dangereux

Depuis janvier 2015, nos ordures ménagères non recyclables sont valorisées en compost suite à une série de tris puis à une méthanisation (dégradation de la matière compostable). Des déchets dits « dangereux » mélangés à ce compost le rendrait inutilisable.

Piles, médicaments, cartouches d’encres, peintures et solvants doivent être déposés dans les points de collecte appropriés afin de limiter leur impact sur l’environnement !

Non à la pub !

Si vous ne lisez pas vos prospectus, apposer l’autocollant Stop Pub sur votre boîte aux lettres vous fait réduire vos déchets de 35 kg par an.

Pour les friands de publicité, rappelons que tous les papiers se recyclent : journaux, magazines et prospectus, feuilles et enveloppes papier (même avec fenêtre), catalogues et annuaires, livres et cahiers !

Démonstration de broyage, conseils pour bien composter

Fatima PARDON, Maître Composteur à la CAMVAL réalise des démonstrations de broyage de végétaux et donne les informations pour obtenir un bon compost. Elle explique également comment réutiliser les déchets végétaux en paillage dans son jardin !

La solution de demain pour une planète « zéro déchets » (ou presque !) :

« Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme ! »

Toutes les interventions

CAMVALDECHETS01.jpg

 

La CAMVAL s’équipe d’un broyeur

Lorsque qu’arrive la saison des tailles de haies et autres plantes du jardin, la question de l’élimination des branchages, brindilles et feuilles se pose, et les apports de végétaux en déchetterie sont considérables en cette période de l’année.

Le broyeur représente une véritable alternative face à une évacuation qui demande bien souvent de l’effort et du temps. En 2014, 5 800 tonnes de déchets verts ont été apportées dans les 4 déchetteries de la CAMVAL, soit une augmentation de 4.5 % par rapport à 2013. Cela représente une production par habitant de 95 kg par an.

La CAMVAL a fait l’acquisition d’un broyeur électrique afin d’organiser des animations de démonstration en déchèterie, en pied immeuble ou lors de réunion jardin chez des particuliers.

Les objectifs :

- Diminuer les coûts (en réduisant la production de déchets végétaux et de leur traitement, mais aussi en limitant le nombre de changements de bennes en déchetterie)

- Promouvoir l’utilisation de techniques de jardinage simples tels que le broyage et le paillage (gestion plus autonome de nos déchets verts)

- Proposer une alternative au brûlage, interdit par la loi.

Les coûts de traitement se verraient ainsi stabilisés, et le quotidien de chacun simplifié au printemps et en été !

Que faire de nos végétaux une fois broyés ?

- Utilisation comme paillis au pied des arbres, des arbustes, des rosiers et des haies afin de protéger les sols des hivers rigoureux et de garder l’humidité du sol en été.

- Constitution d’un stock de broyat à côté du composteur afin pour mélanger avec les déchets verts plus humides.

La CAMVAL s’est munie d’un broyeur électrique d’une valeur de 500€. Les prix d’achat de ce type de matériel varient entre 300 et 500€ pour des branchages d’un diamètre maximum de 4.5 cm.

 

CAMVALDECHETS02.jpg