vendredi 24 novembre 2017

Articles

Fuites d'eau, infiltrations, mauvaise isolation, ventilation défaillante, chauffage insuffisant, la liste peut être longue des sinistres subis par les locataires suite à des malfaçons lors de la construction ou lors de travaux effectués par des entreprises.

Dans ce cas, le propriétaire ne peut pas entreprendre des travaux de remise en état avant d'avoir fait expertiser les malfaçons et les locataires subissent toute sorte de désagréments : moisissures, odeurs désagréables, pièce inutilisable, détérioration des embellissements voire des affaires personnelles du locataire, conditions de vie perturbées, etc. et aussi inflation de la facture d'énergie et/ou d'eau bien au-delà de la consommation normale.

Dans certains cas les locataires sont même amenés à déménager finançant bien entendu un déménagement qu'ils n'avaient pas prévu. Parfois le bailleur applique une réduction du loyer mais pas toujours puisque sa responsabilité propre n'est pas en cause.

Bien entendu, le locataire doit faire une déclaration à son assurance personnelle qui doit normalement se charger de la remise en état des embellissements du logement mais qu'en est-il du reste et du préjudice moral ?

Comment le locataire sera-t-il dédommagé de tous les préjudices subis ?

Et comment est-il informé de ce qu'il doit faire pour faire évaluer ces préjudices ?

C'est la question que la CNL pose aux bailleurs et aux assurances.

La CNL se tient à la disposition des consommateurs. locataires, copropriétaires, accédants à la propriété.

Pour la contacter ? Une ADRESSE POSTALE :

CONFEDERATION NATIONALE DU LOGEMENT

Fédération de SAONE ET LOIRE

B.P. 46 - 71302 MONTCEAU-LES-MINES CEDEX

Un n° de téléphone : 03 85 58 07 81 (les lundi, mardi, jeudi et vendredi de 14 à 17 h )

Une ADRESSE e-mail : cnl@cnl71.fr