Articles

triathlon-cublize.jpg

Soleil, eau chaude et 1000 participants au départ des deux épreuves de la journée - tout était réuni pour faire de ce 21ème triathlon de Cublize, qui a eu lieu le 17 et 18 juin au Lac des Sapins, une belle épreuve.

Même si pour tous, le leitmotiv était de faire attention aux coups de soleil et de s’hydrater suffisamment, la chaleur étant l’ennemi du sportif, surtout pendant la course à pied.

 

Le premier départ a concerné les 700 participants au triathlon distance M (1500 m de natation, 50 km à vélo, 10 km à pied). Sept Mâconnais avait choisi cette distance : Olivier Dufour a été le plus rapide, il a bouclé sa course en 2h59' à la 115ème place devant Eric Ferrari, 242ème en 3h11'. Ont suivi Caroline Graizely, 347ème en 3h23' , Chloé Beauvallet, 431ème en 3h32' et Sylvie Humber, 467ème en 3h37'. Philippe Bonnetain, victime d'une crevaison, a fini 469ème en 3h38' et Loïc Perroudon 545ème en 3h50'.

 

On pourrait presque nommer « d'extra terrestre » le vainqueur de ce triathlon, Mathis Margirier de Metz, puisqu'il a gagné avec une avance de tout de même 14 minutes sur le deuxième, dans le temps incroyable de 2h16' ! La chaleur et le dénivelé vélo ont semblé n’être que des détails sans importance pour lui.

 

Quinze minutes après le départ natation de la distance M, c’était au tour des 300 concurrents, inscrits sur l'épreuve Longue distance, de s'élancer. Au programme : le double des distances du M, soit : 3000 m de natation, 100 km à vélo et 20 km de course à pied.

 

Parmi eux, deux membres du TMC, en préparation du mythique triathlon distance Ironman d'Embrun, programmé le 15 août qui consiste en 3800m de natation, 185 km à vélo et 42 km à pied. Ils avaient pour objectif de mesurer le travail qu'il leur reste à fournir pour être prêts.

Le premier d'entre eux n'est autre que le président du club de Mâcon, Jean-François Vienny, un habitué de ce genre de défis, puisqu'il a déjà à son actif la « Diagonale des fous » à la Réunion, la cyclosportive « La Marmotte » dans les Alpes et l' « Ironman » de Francfort en Allemagne.

 

Il lui aura fallu 6h32' pour venir à bout de sa course, se plaçant à la 130ème place, juste devant le deuxième Mâconnais Lionel Delclaux, 136ème en 6h35'. Satisfaits d’avoir terminé cette épreuve réputée difficile dans des temps raisonnables, ils sont tout de même conscients que leur entraînement n’est pas encore terminé avant de s'attaquer à l'Embruman. Ils se sont accordés néanmoins un peu de repos bien mérité, la gestion de l’effort et les périodes de repos faisant intégralement partie de l’entraînement.

 

On pourrait penser que les triathlètes sont un peu « fous » d'enchaîner trois sports, autant plus quand on voit le profil de certaines épreuves - mais rien n'est impossible quand on se donne les moyens ! Il suffit de choisir l'épreuve en fonction de ses capacités et du temps que l'on peut y consacrer.

D’ailleurs, c’était son premier triathlon pour l’une des concurrentes de l’épreuve M – et cela à 56 ans !

 

Photo d'accueil : Jean-François Vienny, président du TMC à gauche et Lionnel Delclaux à droite, tous deux ont participé à la distance L