mardi 21 mai 2019

  MACON WINE NOTE 2019 MACONINFOS - 1.jpg       ART NAIF MACON 2019 PORT.jpg

  • Route_71. BRANCIONjpg.jpg
  • ART NAIF MACON 2019 PORT.jpg

Articles

ADRIEN_BEAUDET_CHARNAY.jpg

Le jeune conseiller municipal quitte la majorité conduite par le maire Jean-Louis Andrès. Il dit pourquoi dans un communiqué adressé ce matin.

Après deux démissions du Conseil municipal, trois viennent d’entrer en opposition.

A mi-mandat, la majorité de Jean-Louis Andrès a du plomb dans l’aile !

 

Le 3 avril dernier, j'ai informé le Conseil Municipal que je quittais la majorité de Jean-Louis Andrès suivi par Marjorie Couturier et Sylvie Bonnet.
En voici les raisons :
Notre programme 2014 mettait, entre autres, l’accent sur la jeunesse. Je me suis engagé avec passion auprès des scolaires. Le maire m'a proposé de prendre le poste de président du Conseil Communal des Enfants. Je l'ai mis en place et je pense avoir réussi si j'en crois la satisfaction générale des élèves et des familles. Le maire s'était engagé à me nommer Conseiller délégué pour démontrer que les jeunes Conseillers municipaux de notre équipe étaient reconnus et n’étaient pas sur la liste pour faire de la figuration.
Or, malgré les promesses réitérées du maire depuis plus d’un an, je n'ai rien vu venir sinon le leitmotiv "tu es trop jeune, fais tes preuves !"
Pour citer Corneille "Je suis jeune il est vrai, mais aux âmes bien nées la valeur n'atteint pas le nombre des années".

 

En somme,

Je n'étais pas trop jeune pour figurer sur la liste à la demande de Serge GAULIAS 1er adjoint que je remercie de m'avoir toujours fait confiance et de me garder son amitié.
Je n'étais pas trop jeune pour animer le Conseil Communal des Enfants avec toutes les responsabilités qui m'incombaient.
Je n'étais pas trop jeune pour représenter le maire en Italie avec les élèves dont j'avais la responsabilité.
Mais curieusement trop jeune pour devenir Conseiller délégué alors qu'il n'y avait, de plus, aucune incidence financière sur le budget.

 

Jeune oui, mais j'ai le sens des responsabilités depuis toujours et je veux qu'on me respecte. Je quitte la majorité, non pas pour mon ego, mais pour démontrer qu'on ne doit pas se servir des jeunes juste pour cautionner la politique d'un maire qui veut rajeunir sa liste. 
Néanmoins, mon départ ne serait pas totalement justifié sur ce seul positionnement. Il y a malheureusement depuis notre élection, un manque évident de transparence et de communication de la part du maire remarquée par l'ensemble des Conseillers et des citoyens, amplifiée par une gouvernance d'alcôve. Seuls quelques très proches élus et agents adoubés reçoivent la confiance du maire.
Tout le monde a remarqué ou remarquera la demande de mutation de nos meilleurs agents pour fuir une ambiance délétère. Je ne parle pas de la nouvelle DGS qui devrait, pour bien fonctionner, recevoir la confiance totale du maire. Il n'en est rien. Je crains que celle-ci ne soit bientôt contrainte à déclarer forfait, comme le précédent, qui n'a résisté que quelques mois.

 

Jean-Louis Andrès n'a pas compris que le mode de gestion technocratique, sans chaleur humaine, qu'il impose à tous ne convient à personne, ni aux élus, ni aux agents, ni aux charnaysiennes et charnaysiens. De plus, ses colères, son intolérance contre celles et ceux qui ne sont pas d’accord avec lui sont inacceptables. Nous l’avons encore tous constaté au dernier Conseil municipal vis-à-vis de deux conseillers de l’opposition qui jouaient pourtant leur rôle. Le maire dit souvent en Conseil : « je n’accepte que les questions intelligentes ». Personne n’a la science infuse. Le sang-froid, le respect de l’autre qui n’a pas forcément fait d’études, la gentillesse, la proximité, devraient être à l’évidence les principales qualités d’un maire. Après le népotisme de Gérard Voisin, le dédain de Jean-Louis Andrès, notre belle ville de Charnay-lès-Mâcon n’a vraiment pas de chance.

 

Marjorie Couturier, Sylvie Bonnet et moi-même allons constituer bientôt un nouveau groupe d'opposition actif, à l’écoute de nos concitoyens, sous la forme d’une association loi 1901 que vous pourrez rejoindre si vous pensez que vous pouvez être utile à votre Ville.