mardi 21 novembre 2017

  • animations enfants esplanade Lamartine (15).JPG

    Une structure gonflable de grandes dimensions a été installée par la Ville de Mâcon sur l’esplanade Lamartine pour le grand bonheur des enfants. 

  • AS_MACON_VS_GRAULHET.jpg

  • REVUEPRESSE1.jpg

    Mâcon Infos vous propose la revue de presse de ce jeudi.

  • REVUEPRESSE1.jpg

    Mâcon Infos vous propose la revue de presse de ce dimanche.

  • DSC_7883_Copier.JPG

  •  

    FOOTENTREPRIS11.jpg

  • CASSINTRSPRTLOGIST.jpg

  • AGMJCHERITAN02.jpg

  • ASMJEUNE21FEV02.jpg

  • CINECLEMFEV08.jpg

     

  •  

  • AGACM02.jpg

  • HALTEROPHILIE10.jpg

    Les résultats.

  • 1CHAINTRONVALLS2.jpg

  • POMPIERSTELETHON01.jpg

    Un moment sobre, mais plein de cordialité et des dons qui s'élèvent à plus de 4700 euros.

  • FOOTENFANTS00.jpg

  • TENNISOPENGDFSUEZ22E.jpg

  • SPAMAIRES05.jpg

  • ESPMMONTBRISSON00.jpg

  • POTEEAUVERGNAT02.jpg

  • ARLOGISITW.jpg

     

    Installée à Villefranche depuis 1988, et à Mâcon depuis 2000, Sylvie DUBOUIS nous raconte la belle aventure des Maisons Arlogis

  • EXPOLRV04.jpg

  • FDGLCG01.jpg

  • TENNISITF21FEV5.jpg

  • AGCRCA2015B.jpg

     

    L'AG de la caisse locale s'est tenue à la verchère, à Charnay vendredi soir. Entre autres sujets abordés, les tookets...

  • SEMAINEFEMME.jpg

  • FRANCOISLOTTEAU.jpg

  • TENNISOPENGDFSUEZ20.jpg

  • Le drame s'est produit à Fontaines en début d'après-midi.

  • FLORAMIKULA.jpg

  • STRATUPS20FEV.jpg

  • CARLAMVIDEO.jpg 

    Cliquez sur l'image pour voir la vidéo

  • MACON2CANETREYNAUD01.jpg

  • FPATRIAT2014OCTOBRE1.jpg

    La promotion des produits bourguignons oui… Mais pas seulement.

  • TENNISOPENGDFSUEZ.jpg

    Mâcon infos vous donne le programme de ce tournoi.

  • CASSINRESTOCOEUR.jpg

    Les élèves élus au Conseil de la Vie Lycéenne (CVL) du Lycée René Cassin de Mâcon, ont organisé une récolte de denrées en faveur des restos du Cœur.

  • UDI9994.jpg

     

    Jolie métaphore que celle de président de l'UDI en visite à Mâcon ce jeudi soir. Les détails de son intervention...

  • ZSARKOZY19FEVRIER1.jpg

     

    A Mellecey, comme à Givry, Nicolas Sarkozy a défendu la valeur travail au nom du territoire et au nom de la ruralité.

  • CARLAM9999992.jpg

     

    Notre 2eme page de souvenirs !

  • L'annonce a été faite par le président de l'UDI en personne, Jean-Christophe Lagarde.

  • CARLAM92.jpg

     

    C'était la grande fête du carnaval cet après-midi au lycée Lamartine. Le 1er volet de notre reportage photos. Souvenirs, souvenirs...

  • SAUVNAGE18FEV.jpg

  • Détecteurs, c’est le propriétaire qui l’installe informe le CNL (Confédération Nationale du Logement).

  • Ils faisaient leurs achats à l'aide de "kits", chéquiers et pièces d'identité volés.

  • MEDAILLESECURITE8.jpg

    Une remise de médaille pour honorer des hommes qui, au-delà de l’exercice normal de leur activité professionnelle, ont su faire montre d'une belle pugnacité dans l’accomplissement de leur mission au service de la collectivité.

  • 4LTROPHYDEP4.jpg

  • Aucun billet ne sera délivré le jour du match.

  • AGCGTRETRAITE02.jpg

  • LAMBURKINAFASO02.jpg

  • 1GILBERTPAYET.jpg

     

    Il prendra ses fonctions début mars.

  • Les rendez-vous d'Hervé Reynaud et Claude Cannet (UASL - UDI et UMP).

  • DAVAYEPREFET.jpg

     

    Proviseur et directrice du CFPPA ont reçu le préfet ce mardi pour une rencontre autour des la formations professionnelles tractoriste, élevage caprin, viti-oenologie.

  • EPLR.jpg

  • Pour la troisième année consécutive, la Région Bourgogne et ses quatre départements se retrouvent sous la même bannière, sur le prestigieux espace « Ici, c’est la Bourgogne ! » au Salon international de l’agriculture.

  • ACFGEELV17FEV07.jpg

  • BE7.jpg

     

    En soirée de mardi, le Comité des Salons et concours de Mâcon, a remis à quatre étudiants du Lycée de Davayé des chèques de 1000 et 2000€.

  • CMMACON.jpg

     

    La séance s'est déroulée ce lundi soir. Point principal de l'ordre du jour, le débat d'orientations budgétaires.

  • MS995.jpg

     Le chanteur néo-zélandais de 89 ans a fait salle comble ce dimanche après-midi à la salle des fêtes de Prissé. macon-infos vous propose en souvenir ces magnifiques portraits signés Michel Pelletier.

  •  

  • LOTOSESALLESENO.jpg

     

  • TTPODIUM2.jpg

  • Pour la modification d’un branchement électrique la rue Nicéphore Niepce sera en travaux du 16 au 20 février 2015.

    Les mesures de réglementation suivantes seront appliquées pendant la durée des travaux, à savoir du 16 au 20 février 2015 :

    - Rue Nicéphore Niepce, section comprise entre le rond-point du Moulin de la Tour et le carrefour François Mitterrand, la circulation sera réduite sur une voie à hauteur du magasin 4murs, adressé rue Jacquard, et alternée par la mise en place de panneaux amovibles.

    L’accès des riverains sera maintenu, ainsi que le libre passage des véhicules sanitaires et de sécurité.

    Les services de police pourront être amenés à prendre toutes les dispositions utiles pour assurer la sécurité publique

  • Le 16 février 2015, pour raison de travaux, la circulation des véhicules autorisés à emprunter les voies classées en zone piétons sera interdite la rue Dombey, sur la section comprise entre la rue Franklin et la rue Sigorgne,

  •  

    C'est ce qu'a indiqué le directeur académique des services de l'Education Nationale ce mercredi. 178 collégiens de moins en Saône-et-Loire.

  •  

  • Vous souhaitez faire greffer un arbre fruitier de variétés locales…

  • EVEIL02.jpg
    Le Conservatoire du Mâconnais – Val de Saône, en partenariat avec la Médiathèque de Mâcon, vous donnent rendez-vous  samedi 14 février, dans le hall de la Médiathèque de Mâcon pour des séances publiques des classes d’éveil musique et danse.
  • LAGARDE.jpg

  •  

    LOTOVCM17.jpg

  • SCHATZ201599.jpg

    Le quintuple champion de France de course automobile de la montagne a accueilli ses partenaires au château d'Igé hier soir. Le moment d'afficher ses ambitions.

  • COURTMETRAGEEMBOB2.jpg

     

  • Communiqué de la Préfecture  
     
    Le Gouvernement lance aujourd’hui le site internet http://www.stop-djihadisme.gouv.fr/.
    Ce site vise à informer de manière pédagogique (par le biais d’infographies, de vidéos, d’affichettes) l’ensemble des citoyens, afin de leur donner les moyens de décrypter la propagande djihadiste et de se mobiliser pour lutter contre les phénomènes de radicalisation violente. Le Gouvernement a également mis à disposition des supports de communication (dossier de presse, flyer, vidéo).
    Vous pouvez consulter ce kit de communication sur le site internet départemental de l'Etat : http://www.saone-et-loire.gouv.fr/lutte-contre-le-djihadisme-a7044.html.

     

  • 3NUITORIENTATION06.jpg

     

    Environ 2000 personnes pour la troisième édition de la "Nuit de l'orientation" : l’intérêt des jeunes et de leurs parents pour la troisième édition du forum d’orientation professionnelle a dépassé les attentes des organisateurs et des professionnels invités.

  •  

    Comme le Maire de Beaune, le Maire de Chalon-sur-Saône et le Président du Grand Chalon dénoncent la volonté de la SNCF de supprimer les dessertes TGV à Chalon-sur-Saône et à Beaune.

  •  

    JPCSUBV.jpg

    Le sénateur-maire Jean-Patrick Courtois a tenu à répondre aux attaques du président du Conseil général en meeting à Blanzy à propos des subventions accordées à la Ville de Mâcon. C'était ce matin au cours d'une conférence de presse...

  •  

    L'entreprise Veolia Eau SMADEC est autorisée à procéder à des travaux rue du Grand Balcondu 11 février au 10 avril 2015.

  • AIDESETATS.jpg

    Le soutien financier de l’Etat pour les projets qui visent la dotation d’équipements des communes rurales ou des groupements de communes rurales enregistrera cette année une hausse spectaculaire de 20% sur le département.

  • CHANTIERPAQ05.jpg

    L'Oeuvre de la Jeunesse ouvre ses portes à l'organisme de formation AEFTI-EF71 pour des chantiers d'insertion bénéfiques à tous. Rencontre.

  • GENEVES9.jpg
    Riverains, commerçants et toutes personnes se sentant concernées par le nouvel aménagement de la place Gérard Genevès, se sont retrouvés jeudi soir dans la grande salle des mariages à la Mairie de Mâcon.
  • Membre de la commission nationale d'investiture et du bureau national de l'UDI, Christine Robin a confirmé officiellement ce jeudi les candidatures UDI aux élections départementales de mars. Elle insistait également sur le partenariat de l'UDI avec l'UMP.

  • .

  • .

  • .

  • .

  • .

  • Le club de basket de Prissé-Mâcon a organisé son loto annuel ce dimanche à la salle des fêtes de Prissé : 14 parties de 3 lots chacune. Et des lots prestigieux : ordinateur portable, sèche-linge, téléviseur, tablette, jambon, bouteille… et bien sûr, un abonnement à l'ESPM.

  •  

    Tout comme Jafar Panahi, Mohammad Rasoulof a eu de gros problèmes avec les autorités Iraniène. Film à voir que pour ça. J'ai fait une modif le 30 janvier. Je veux voir si l'article reste à sa place.

     

  • GKYKLOYFLHFLYRLYRLYFH

    HSF

     

  • zzzzzzzzeZ

     

  •  

    Avec un buffet préparé par les Traiteurs

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    du Val de Saône et du vin

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    – bio s'il-vous-plaît !

     

     

     


     servi par Emmanuel Guillot-Broux, de Cruzilles, quelque 70 chefs d'entreprise, jeunes entrepreneurs et cadres ont trinqué à la nouvelle année. 

    Le viticulteur rappelait que son domaine, exploité avec ses deux frères, est bio depuis 1954, 1er vin issu de l'agriculture biologique de Bourgogne produit par le grand-père, 2eme de France ! Autant le dire, une référence.

    Il est adhérent de l'association les Artisans vignerons, dont le marché du vin bio qui se déroule tous les ans au château d'Hurigny est bien connu en Mâconnais. Le Crescent sera d'ailleurs un endroit où les productions de ce groupement seront proposées à la dégustation lors de chaque concert. Jean-Paul Depardon, président du Crescent, le redisait à juste titre, « le vin est un élément culturel. » Jazz et vins bio, un bonheur a partager aussi souvent que possible place St-Pierre !

    Grand défenseur de la viti, E. Guillot-Broux est en lice pour le prix FNAC pour sa bande dessiné « Un grand Bourgogne oublié ». Résultat le 20 janvier.

    Les clins d'oeil de macon-infos

    Côté culture toujours, c'est un Taïeb, le fils, Yanis, qui vient d'être hapé par sa passion de l'écriture. Il sera en dédicace à Cultura le 21 février avec son livre D'âme de cœur, un recueil de textes accompagné d'une préface poétique.

    Guillaume Fourrière quant à lui, directeur du cinémarivaux, annonçait le millionième spectateur du cinéma aux alentours du mois de février 2015, après 2 ans d'existence. 2014 a vu 550 400 cinéphiles remplir les salles obscures du cinémarivaux.

    Sandrine Bourgine est arrivée en Mâconnais il y a 6 mois et repris le petit dej. Hôtel Les Papillons, qu'elle a transformé avec Christophe Caudwel en relais Fasthôtel à Mâcon Sud, à proximité de la gare TGV Mâcon-Loché. Belle réussite à cet établissement appartenant à une coopérative d'hôteliers.

    Véronique Rivière, nouvelle venue aux mégalodons, est conseillère en image pour les particuliers et les entreprises, diplômée de l'IDRI, la plus ancienne école de conseil en image. Elle intervient aussi dans les écoles de formation. Son objectif : vous faire gagner en aisance, en confiance et révéler votre potentiel. Sa boutique ? Sense&Style à Matour.

    Catherine Thivent, atelier Couleurs et Lumière, travaille sur les vitraux. A découvrir rue Beau soleil, à côté du lycée René Cassin à Mâcon. 


    R.B

  •  

    Pour obtenir l(icone Macon infos sur votre mobile ou tablette, rajouter le site sur la page d'accueil, l icone sera aussitot sélectionnée

    Macon-infos est aujourd'hi  présent et adapté sur tous les support de lecture, pour un plus grand confort de lecture.

     

  • L'EDITO DU JOUR : Hollande Montebourg, ces deux lla ne se sont jamais aimés

  • Ces deux-là ne se sont jamais aimés...



    L'époque de la bataille interne au PS n'est pas si lointaine, moins de 10 ans... Hollande était premier secrétaire, Montebourg aspirait à la fonction avec une idée plutôt neuve : une VIe République. Avant d'être le chantre du Redressement productif, Montebourg fut en effet le thuriféraire d'une réforme institutionnelle, une VIe République, d'abord imaginée par Mendès France dans la République Moderne, qu'il appela de ses vœux. Il en avait même rédigé la constitution avec le professeur de Sciences Politiques Bastien François. Puis il la porta haut et fort, aussi haut et fort qu'il pu dans son courant politique créé avec Vincent Peillon, le NPS, Nouveau Parti Socialiste.

    Mais voilà, il fallu ensuite ferrailler contre François Hollande, favori des militants. L'on sait ce qu'il en est advenu : Montebourg a perdu, Hollande est resté premier secrétaire et ses années de direction ont abouti à la division mortifère et à la crise historique qu'a connu le parti avec le duel Royal/Aubry. Doué dans l'art oratoire, à la sympathique bonhommie et à l'intelligence sans doute redoutable, l'homme est pourtant devenu président de la République. « Le principal défaut de Ségolène Royal », comme le mousquetaire de la Bresse l'avait décrit en voulant faire rire à la télé, a atteint la plus haute fonction. Avec un tel passé, l'on se demande encore comment l'un a pu tendre la main à l'autre pour en faire un de ses ministres les plus importants. Il faut bien pardonner à ceux qui nous ont offensés... Mais l'histoire n'a fait que se répéter. Elle n'a évidemment pas dit son dernier mot car, sauf à le décider, on ne meurt jamais en politique. Souhaitons seulement ardemment que la France ne soit pas dans l'état du PS en 2008 à l'approche de 2017.  
     
     
  • Le nouveau président de l'ES Prissé-Mâcon (depuis le mois d'avril), s'est confié à macon-infos. Regard sur une saison qui va s'ouvrir sous les meilleurs auspices.



    L'ESPM revient de loin. Le président le dit sans détour : « Nous avons vécu, sur le plan sportif, la pire saison depuis 1991. Nous avons échappé à la relégation de justesse. Aujourd'hui, on reconstruit. »

    Une reconstruction qui passe par le recrutement, premier pas à franchir. Et de ce côté, Fabien Thomas est plutôt satisfait : « le groupe a été renouvelé à 60%. C'est beaucoup, certes, mais c'était nécessaire. Il nous fallait repartir avec un état d'esprit nouveau, des joueurs qui soient accordés avec nos valeurs, celles que l'on va défendre cette année, à savoir la solidarité, l'esprit d'équipe, et le bien vivre ensemble. »

    Quatre joueurs sont du cru, deux d'entre eux sont issus de la formation du club, Mathieu Missonnier, 16 ans, et Corentin Cornu, 19 ans. Une équipe rajeunie aussi... quand on pense à Alan Thompson, jeune américain de 23 ans qui arrive de Louisianne, Julien Montoyat, 21 ans, originaire du Nord-Ardèches. Jories Badeau, 23 ans, originaire de Cognac. Julien Doreau fera parler l'expérience : 31 ans. Il a connu la Pro A et la Pro B à Sorgues. 

    « Notre politique, c'était de faire passer le message de l'avenir. On se donne trois ans pour retrouver toutes nos couleurs. Cela est passé par des entretiens individuels lors desquels nous avons joué cartes sur table avec les joueurs. Nous avons privilégié des gens qui travaillent en dehors du basket, à une ou deux exceptions près. Cela permet de garder les pieds sur terre. »

    Les tout premiers résultats sont très encourageants pour le groupe : « ça bosse » précise le président, qui a reconduit le coach David Thévenon. « Nous avons signé pour trois ans. Comme cela, on s'inscrit dans la durée, la confiance, la sérénité. » Les premiers matchs amicaux ont donné satisfaction. 

     

    Les partenaires et les spectateurs 

    toujours aux rendez-vous

     

    Pour le versant extra-sportif, Fabien Thomas est plus qu'optimiste : « Nous avons eu une jauge de 800 à 900 spectateurs sur chaque match à domicile, ce qui est excellent compte tenu du bilan sportif. Les supporters et les bénévoles sont là, toujours là, derrière nous, et ça fait plaisir. Les deux derniers matchs de la saison dernière, nous sommes montés à 1 400 spectateurs sur chaque match ! »

    L'extra-sportif, c'est aussi les partenaires, les fidèles et la conquête des âmes et des cœurs. Là dessus aussi, l'ES Prissé-Mâcon sait se faire aimer : « Nous avions 40 partenaires au mois d'avril 2014. Aujourd'hui, ils sont plus de 70. Quand je suis allé à leur rencontre, certes, le bilan sportif était médiocre, mais quand j'explique que malgré cela, les gens se déplacent en nombre pour voir les matchs, les partenaires sont très vite convaincus. La salle des sports de Prissé, c'est un chaudron, et je veux qu'elle redevienne une forteresse ! » Fabien Thomas sait donner envie, et ça fait plaisir. Une promesse de beaux spectacles et de passion partagée.

    « Oui, et nous avons aussi l'intention de faire partager cette passion en instaurant des petits déjeuner partenaires et des after work. Nous irons chez nos partenaires, deux fois par mois, pour l'un et pour l'autre, en présence de l'entraîneur et de deux ou trois joueurs à chaque rendez-vous. »

    Pour que tout soit parfait, un nouveau réceptif verra le jour à la salle de Prissé. Sol et murs seront refais. Et l'on sait déjà que la salle, propriété de la mairie, est en rénovation. Les travaux seront terminés pour la reprise du championnat.

     

    La renaissance du "club des 100"

     

    Le président a même relancé le « club des 100 ». En 1990, une souscription était ouverte aux partenaires comme aux villageois pour financer 30 % du parquet. « A l'époque, les gens pouvait donner 50 francs pour une lame et jusqu'à 500 francs pour un mètres carrés » se souvient-il. Ce club est relancé cette année. Il ouvert à tous, « il s'agit d'un mécénat sportif, chacun peut participer, sachant que le don est déductible des impôts comme lorsque l'on donne à une association caritative. L'objectif est d'avoir cent contributeurs. Tant mieux si nous sommes dépassés par le succès... »

     

    La poule, "du Nord-Est au Sud-Est"

    C'est aussi la bonne nouvelle de cette saison. Terminer les longs, trop longs déplacements : « Les clubs les plus loin sont Aix et Golfe Juan. Nous avons tout le monde à moins de 200 km, ce qui est très appréciable. Nous passons d'une poule Nord-Est à une poule Sud-Est. Question déplacements, ce sera donc plus reposant. »

    Pour ce qui est de la difficulté, elle est évidemment au rendez-vous : « Le Paix d'Aix est un promu qui a beaucoup miser sur le recrutement. Il nous faudra nous méfier. Montbrison descend de N1 et a d'ores et déjà affiché ses ambitions, remonter ! Nous avons aussi Le Puy en Velay, qui a joué les phases finales et aspire sérieusement à la montée. »

    1er rendez-vous à domicile le 27, contre le Pays d'Aix. Avant, déplacement à Aubenas le 20. On a hâte d'y être.

  • L'école du cirque de Saint-Vallier s'est installée pour la semaine sur l'Esplanade


    pour une initiation au trapèze et autres jonglerie. Mâcon Infos était présent lundi après-midi. Initiation au trapèze ou au jonglage, découverte du diabolo, recherche de l'équilibre sur un ballon ou sur un fil, les professeurs et instructeurs du Foyer Jeunes Education Populaire font le tour de l'art du cirque. Il propose chaque après-midi, jusqu'à jeudi, de 15h à 19h, ils proposent des ateliers différents qui permettent aux enfants à partir de 7 ans de découvrir le monde du cirque.

  • En poste depuis deux mois à Auchan Rive de Saône, au Nord de Mâcon, Nicolas Merkhi vient de Normandie avec une ambition première : servir son équipe, à savoir 250 collaborateurs. Portrait.

  • {load position=ma-position3}
  • «La Saône-et-Loire c’est une agriculture de qualité».
  • Cyprien et Jérôme ont échangé leurs consentements ce samedi 16 août devant Aline Morand seconde adjointe à la Mairie de Crêches-Sur-Saône. Cyprien Pierre Thierry Thiebaut, ouvrier, est né à Rillieux-la-Pape. Jérôme Montero agent de propreté est né à Mâcon. Les deux époux sont nés le même jour, le 16 septembre, en 1985 pour Jérôme et en 1986 pour Cyprien et sont domiciliés sur la commune. Nous leur souhaitons tout le bonheur du monde.

  • C’est avec une météo ingrate que 14 nageurs ont représenté Mâcon Natation lors de la 83ème édition de la Traversée du lac d’Annecy, ce vendredi 15 août 2014. Une manifestation qui a rassemblé cette année encore près de 1500 sportifs.
  • A voir aussi, les clins d'oeil de macon-infos.


     
     

    Vincent Lauvergne, président de l'Académie des Sciences de Mâcon, présente "L'opération carreaux". Des travaux de remise aux normes électriques ont eu lieu en 2011. Aujourd’hui, ’Académie doit entamer des travaux de rénovation sur les fenêtres de l’Hôtel Senecé, dans un souci d’économie d’énergie et de conservation de l’intérêt patrimonial majeur. Pour aider au financement de ce projet, l'Académie lance une souscription.  A retrouver sur le site des Mégalodons pour devenir propriétaire d'un carreau : http://www.lesmegalodons.fr/wp-content/uploads/2014/07/operation_carreaux.pdf

    Vincent Lauvergne, président de l'Académie des Sciences de Mâcon, présente "L'opération carreaux". Des travaux de remise aux normes électriques ont eu lieu en 2011. Aujourd’hui, ’Académie doit entamer des travaux de rénovation sur les fenêtres de l’Hôtel Senecé, dans un souci d’économie d’énergie et de conservation de l’intérêt patrimonial majeur. Pour aider au financement de ce projet, l'Académie lance une souscription.


    A retrouver sur le site des Mégalodons pour devenir propriétaire d'un carreau :
    http://www.lesmegalodons.fr/wp-content/uploads/2014/07/operation_carreaux.pdf  

  • Le coach de l'équipe 1 livre ses impressions sur la saison qui va s'ouvrir. Mercato, staff, état d'esprit... Tubert dit tout. Quelques départs marquent les esprits. L'on pense notamment à Adil Achahbar, Dominique Mahuet, Morgan LeBourhis, Max Minelli. Comment vivez-vous les choses ? Ces départs ont été motivés essentiellement par l'argument financier. C'est le choix de ces messieurs, que j'accepte évidemment, c'est le lot de tous les entraîneurs. Ce que je retiens, c'est que nous avons fait une très bonne saison et avons éveillé les convoitises. C'est plutôt le signe du bon travail accompli. Il vaut mieux faire envie que pitié comme on dit... C'est quand même triste de ne pas avoir les moyens de conserver ses joueurs ? Oui, c'est un peu triste, mais la politique maison ne se définit pas comme ça. Nous faisons avec les moyens du bord et surtout avec une gestion très rigoureuse de notre budget. C'est la volonté du président Alain Piguet, qui me paraît tout à fait saine. Elle est d'ailleurs saluée par la Direction Nationale d'Aide et de Contrôle de Gestion, DNACG, dont l'avis est primordial. "Nous ne sommes pas des américains" avait-il expliqué aux partenaires en fin de saison. Si les autres clubs ont les moyens d'avancer les billets pour convaincre certains joueurs, tant mieux pour eux. L'AS Mâcon s'inscrit plus dans le long terme que dans les objectifs à très court terme. Et pour ce qui me concerne, je suis tourné vers Lyon et le LOU. Le vivier pour Mâcon se trouve là bas. Ce qui veut dire ?... Ce qui veut dire que nous ne prétendons rien. Nous n'affichons pas d'objectifs élevés comme le font certains autres, et redescendent aussitôt être montés. Chacun voit midi à sa porte. Nous à Mâcon, comme je viens de le dire, c'est le long terme qui nous mobilise, avec cette année la mise en place du centre de formation et le lancement d'une équipe Bélascain, c'est à dire une équipe de juniors. Car c'est sur la jeunesse qu'il faut compter pour durer et, un jour peut-être, monter. Pour le reste ?... Pour le reste, nous allons redémarrer avec un nouveau groupe, un nouvel esprit, un nouveau projet humain et sportif. Nous allons travailler avec un arbitre évoluant en Pro D2 qui va nous apporter son expertise en termes de règlement et de maîtrise du jeu. Un arbitre qui nous vient de Chalon, que je connais bien pour avoir travaillé avec lui. Par ailleurs, la moyenne d'âge au sein de l'équipe 1ere est rajeunie, elle est de 24 ans. La saison dernière, c'était 26. Un mot sur la poule... Tricastin, Bourg-en-Bresse et Hyère Carqueirane, du lourd ? Oui bien sûr. J'ai toujours dit que le championnat de fédérale 1 était difficile. Ces trois "nouveaux" le confirment. Pour parler budget, sachez que Bourg, qui revient de Pro D2, c'est un budget de 3,5 millions. Nous c'est 1,8... le vrai combat se fera sur le terrain. Un beau derby en perspective. Pour les autres, nous sommes dans du rugby du Sud. Aujourd'hui et après la saison passée, nous connaissons mieux... Propos recueillis par Rodolphe Bretin

  • Le Pôle Emploi de Mâcon enregistre une croissance au niveau des offres d’embauche par rapport aux deux années précédentes, et le mois d’août ne fait pas exception. La rentrée s'annonce plutôt... "prospère". Notre reportage au pôle emploi de Mâcon. 



    Le revirement économique commence à se sentir sur le bassin du Mâconnais annoncent les spécialistes du Pôle Emploi. Christophe Gay, le directeur de l’agence locale, parle d’une tendance visible depuis le début de l’année : « C’est plus que les années précédentes, et on suit la courbe depuis le debout de l’année. Sur Mâcon on a entre 15 et 17 % de plus que ce qu’on avait en 2013 ou 2012. On s’est demandé si les employeurs envoyaient plus leurs offres d’embauche au Pôle Emploi qu’avant ou s'ils recrutaient plus qu’avant. En fait, ils recrutent plus. Il y a plus de déclarations d’embauche que sur les années précédentes. On a une augmentation de l’activité économique sur le bassin de Mâcon depuis le début de l’année. C’est un phénomène intéressant. » En chiffres, pour le mois d’août, il y a environs 600 offres, pour 1238 postes, dont 700 postes sur les vendanges, pour des coupeurs et porteurs.

    L’automne arrive en août

    La restauration est le domaine le plus dynamique quand on parle d’offres d’emploi à Mâcon en août. « Il s’agit de KFC, restauration rapide, qui s’installe, on est en pleine période de recrutements avec eux pour environs 80 personnes qui vont travailler à partir de 14 octobre ; puis Memphis Coffee qui recherche 30-40 personnes pour le mois d’octobre. Tous ces recrutements vont se finir à la fin de ce mois. Et puis les personnes vont traverser une période de formation. Il y a aussi l’ouverture en centre ville d’une brasserie traditionnelle dans les locaux de l’ancien restaurant Lotus Bleu, avec des postes un peu plus pointus, qui demandent un peu plus d’expérience. Nous avons pas mal d’offres sur tous les métiers de la vente, traditionnelle, en boutique ou en grande distribution. Il y a même une enseigne qui va ouvrir une grande boulangerie, et qui recrute 13 personnes. Un dernier secteur qui est très présent et qui recrute sur le  Mâconnais, proche de la grande distribution, il s'agit de la logistique », explique Christophe Gay.
    Quant aux entreprises (notamment des PME dans l’industrie ou dans le domaine du bâtiments) qui ferment pour des raisons estivales, elles génèrent toujours des offres d’emplois car les employeurs font souvent appel à des salariés d’autres entreprises pour faire l’entretien et la maintenance, sur des missions courtes, pour pouvoir redémarrer en septembre dans des bonnes conditions. C’est le moment aussi pour les entreprises du bâtiment de chercher des postes pour le mois de septembre.

    Des postes sans candidats

    Pour le directeur du Pôle Emploi de Mâcon, il y a aussi le côté offres d’emploi difficile à satisfaire malgré leur attractivité : «  On a des secteurs d’activité qui ont du mal à trouver des candidats : dans le secteur de la santé par exemple (les aides soignantes), où il faut avoir une diplôme d’état. Ce genre de personnes sont peu disponibles sur le marché de travail, elles trouvent du travail dès qu’elles sortent de l’école. 
    Et puis, il y a les métiers de l’industrie où l'on trouve difficilement des profils qualifiés. Je pense aux soudeurs, à la chaudronnerie, à l’usinage, tout ce qui est opérateurs qualifiés de production dans l’industrie. L’intérim a aussi du mal à trouver des candidats. Il y a une entreprise du secteur qui a essayé de recruter avec Pôle Emploi, qui essaye avec les agences d’intérim, qui a passé des petites annonces, qui a multiplié ses efforts et ne trouve pas de candidat sur la soudure. »

    Christophe Gay considère qu’il s’agit d’un problème de perception pour ces secteurs : « Souvent les jeunes vont s’orienter sur les filières tertiaires, surtout quand on est sur le Mâconnais. Ils ne se rendent pas compte des possibilités de l’emploi. On est sur des métiers sur lesquels il y a des entreprises qui recrutent régulièrement, qui vont très bien, mais dans le domaine de la métallurgie et de la mécanique, pour moi, c’est un déficit d’image pour ces métiers là. Souvent quand on parle aux actions d’orientation aux jeunes, ils s’imaginent ces métiers comme on les exerçaient il y a 50 ans, très difficiles, dans des environnements qui sont très bruyantes, très sales. Mais maintenant, dans une entreprise de métallurgie, les ateliers sont propres, quand vous devez élever des pièces mécaniques qui dépassent 10 kilos, il y a des outils de levage, ce sont des métiers où l'on trouve facilement un emploi et on gagne sa vie  correctement. » Une situation qui a déterminé l’agence Pôle Emploi de Mâcon à dédier de plus en plus de ressources à la formation des demandeurs d’emploi.

    De l’autre côté de la barrière

    Gaétan est boulanger et cherche depuis un an une offre dans le même domaine, préférablement un CDI. Il considère que le mois d’août est assez généreux du point de vue des offres : « J’ai fait d’autres boulots en intérim mais ça suffit pas. Il y a des offres mais c’est compliqué sans diplôme. Ils privilégient les gens diplômés. D’un côté c’est normal, mais moi j’ai l’expérience de plus de deux ans… »
    Pour Didier… « à la limite il y a pas mal d’offres. Le problème c’est que ce sont des offres de remplacement pour les gens qui partent en vacances. Donc il faut être opérationnel tout suite. Je trouve qu’il y a plus d’offres en ce moment que pendant le reste de l’année. Moi, je cherche au niveau de la soudure donc il y a beaucoup d’entreprises qui sont fermées en ce moment. Normalement en septembre ça devrait mieux aller. »
    « J’ai eu un entretien avec le patron d’une boulangerie qui va ouvrir sur Mâcon, on a été plusieurs, j’attends la réponse la semaine prochaine. Je vais quand même continuer à chercher d’autres offres », dit Nathalie qui considère que l’offre de ce mois n’est pas différente aux autres mois de l’année.

    Cristian Todéa
     
  • Cherche un maitre

  • Chaque année, les abondons d'animaux sont en recrudescence, chaque année la SPA de Mâcon sature de plus en plus. Aujourd'hui, la chatterie sature complètement.



    L'année passée, on déplorait une augmentation de l'abandon de chatons. Cette année, ce sont même les adultes. Le refuge est obligé de refuser les chats en abandon, il n'y a plus de place pour eux. Le chenil est presque à saturation également. Les abandons volontaires sont en recrudescence. Suite à des déménagements, des divorces, les propriétaires sont de plus en plus nombreux à se séparer de leurs animaux domestiques. Toutes les SPA en sont au même point. 
    Un animal n'est pas un jouet. Il développe une fidélité à son maître et un abandon est toujours vécu comme un traumatisme profond que les SPA auront à gérer. On ne répétera jamais assez qu'il faut bien réfléchir avant de prendre un animal chez soi.


    L'adoption
    Lorsque vous souhaitez adopter un chien ou un chat, la SPA de Mâcon vous demandera un justificatif de domicile et une pièce d'identité. Il vous faudra répondre à des questions qui permettront de mieux cerner votre demande. Vous signerez un contrat d'adoption qui devra être strictement appliqué. Tous les animaux qui sortent de la SPA de Mâcon sont tatoués. Si un animal adopté est à nouveau abandonné ou remis à quelqu'un d'autre sans l'avoir signaler, le propriétaire ne pourra plus en adopter d'autres.

    Tout animal trouvé sur la voie publique doit être signalé à la mairie qui transmettra l'information à la SPA locale. L'animal peut être parti de chez lui, en ce cas, les propriétaires le rechercheront. Un signalement en mairie facilitera les recherches. D'autres parts, l'animal peut être porteur de germes transmissibles à l'homme. La prise en charge par la SPA garantit tout risque sanitaire.

    La SPA de Mâcon est affiliée à la Confédération Nationale de Défense des Animaux, dont le siège social est à Lyon. Les dons seront déductibles des impôts. Attention, pour tous lègue et dons, bien précisez le nom complet si vous souhaitez soutenir une SPA particulière. Un chèque avec pour la seule mention "SPA" ira à la SPA de Paris.
    Elle fait aussi garderie. Vous pouvez conviez votre animal en toute confiance lorsque vous vous absentez. 


    SPA Mâcon
    La Grisière - 71000 MACON
    03 85 20 94 14 - spamacon@orange.fr
    http://www.spa-macon.fr/index.htm
  • Elle est née le 17 juillet à la maternité de Chalon sur Saône. Hélèna est le premier enfant de Johanna BAYARD et Martin TRUFFIER. La maman est inspectrice des fabrications et le papa chargé d'affaires. Toute la petite famille est domiciliée à Mercurey.

  • Elle est née le 17 juillet à la maternité de Chalon sur Saône. Hélèna est le premier enfant de Johanna BAYARD et Martin TRUFFIER. La maman est inspectrice des fabrications et le papa chargé d'affaires. Toute la petite famille est domiciliée à Mercurey.

  • Elle est née le 17 juillet à la maternité de Chalon sur Saône. Hélèna est le premier enfant de Johanna BAYARD et Martin TRUFFIER. La maman est inspectrice des fabrications et le papa chargé d'affaires. Toute la petite famille est domiciliée à Mercurey.

  • Elle est née le 17 juillet à la maternité de Chalon sur Saône. Elisa est le premier enfant de Johanna BAYARD et Martin TRUFFIER. La maman est inspectrice des fabrications et le papa chargé d'affaires. Toute la petite famille est domiciliée à Mercurey.

  • Serge Calvier vice-président de la Fédération Nationale des Arts de la Rue a lancé la rue en campagne pour informer le public de ce que sont les arts de la rue et pour les défendre face au Medef, Unedic, etc. Il parle de la Fédération, des Arts de la Rue et du nouvel accord Unedic, pour Info-Chalon.

     

  • Serge Calvier vice-président de la Fédération Nationale des Arts de la Rue a lancé la rue en campagne pour informer le public de ce que sont les arts de la rue et pour les défendre face au Medef, Unedic, etc. Il parle de la Fédération, des Arts de la Rue et du nouvel accord Unedic, pour Info-Chalon.

     

  •  


  • Programme.
     

     

    Lundi 21 juillet
    Cloître du Musée des Ursulines
    « A Coeur Ouvert », un dialogue poético-musical 
    Francis Perrin récitant Véra Tsybakov piano
    Poésie (Verlaine, La Fontaine, Lamartine, Lahor, Hugo...) et de la musique classique (Chopin, Liszt, Satie, Scriabine, Prokofiev, Gershwin...)
    En cas de météo défavorable, repli à l'auditorium du conservatoire.

    Mardi 22 juillet 
    Place de l’Église Saint-Pierre
    Concert Symphonique - Orchestre Symphonique de Mâcon
    Eric Geneste : direction - Jane Peters : violon
    Félix Mendelssohn et Richard Strauss
    En cas de météo défavorable, repli dans l'église Saint-Pierre

    Mercredi 23 juillet
    Cour de l’Hôtel de Senecé
    Récital Violon et Piano Jane Peters violon Xavier Le Roux piano
    Johann Sebastian Bach et Robert Schumann
    En cas de météo défavorable, repli à l'auditorium du conservatoire.

    Jeudi 24 juillet
    Cloître du Musée des Ursulines
    Récital Violoncelle et Piano
    Hermine Horiot violoncelle - Jean-Pascal Meyer piano
    Antonín Dvorák, Frédéric Chopin et Edvard Grieg
    En cas de météo défavorable, repli à l'auditorium du conservatoire.

    Vendredi 25 juillet
    Cloître du Musée des Ursulines
    Spectacle Camille Claudel
    Gérard Charroin récitant - Jean-Pascal Meyer piano
    Elsa Grether violon - Hermine Horiot violoncelle
    Repli possible à l'auditorium du conservatoire
    En cas de météo défavorable, repli à l'auditorium du conservatoire.
  •  

  • Ce fut très bref, mais il n'était que de passage... après la caravane publicitaire passée vers midi, les Romanéchois ont pu savourer ce jeudi quelques secondes le passage de l'échappée et du peloton à côté de l'église. 

  • La Carte Gourmande, un sésame pour découvrir la cuisine traditionnelle de la région. Des lectrices de macon-infos l'ont testée au Port d'Asnières.
  • Un projet média de première pour la ville est préparé dans les laboratoires de deux professionnels locaux, le videographer Sébastien Barrier et le musicien Edouard Verneret.
  • Du 11 au 17 juillet

  • Du 4 au 11 juillet

     

  • Aurélien et Caroline ont choisi ce jeudi pour s'unir devant l'officier d'état civil Danièle Grandjean, ce 17 juillet à en mairie de Charnay-lès-Mâcon, histoire de prolonger les festivités... car ils passeront devant M. le curé ce samedi. 

     

    Aurélien Castelletto est né le 10 mai 1989 à Gleizé, il est menuisier et domicilié à Romanèche-Thorins ; Caroline Paluk est née le 24 mars 1989 à Sainte-Foy-Les-Lyon, elle est assistante comptable et domiciliée à Charnay. Ils se sont unis devant leurs témoins Anne Paluk et Laurie Castelletto.
    Un chant polonais 
    entonné par toute la famille, venue pour une partie de Pologne et des États-Unis, a conclu la cérémonie. 
    Nous leur souhaitons tout le bonheur du monde. 

  • Angélique et Raphaël sont passés ce samedi après-midi en mairie de Juliénas devant M. Le Maire Yves Petit, et devant leurs témoins Aurélien, Anthony, Adeline et Virginie, leurs familles et amis, en présence de leur petit Lucas, quatre ans, pour officialiser leur union.

     

    Angélique Peiller est assistante maternelle, née à Roanne le 26 novembre 1987 ; Raphaël Gris est paysagiste, il est né à Lyon (3ème) le 4 décembre 1987.

    Tous les deux sont domiciliés à Juliénas au hameau de « Vaux ». 
    Tous nos vœux de bonheur.

  • Leur union a été officialisé par M. le maire Jean-Patrick Courtois ce samedi 12 juillet à Mâcon, devant leurs témoins Anne-Sophie, Bénédicte, Étienne et Jean-Francis. 


    Antoine est né le 5 décembre 1990 à Lyon, il est étudiant en informatique ; Maéva est née le 21 février 1990 à Papeete, elle est sans emploi. Tous les deux sont domiciliés à Lyon. Les parents des jeunes mariés sont domiciliés à Mâcon.
    Tous nos vœux de bonheur. 

     

  • Carnet Bleu du 11 au 17 Juillet

     

     

    11/07/2014 
    MATHIEU Pierre-Antoine 
    De MATHIEU Sébastien et BOISSON Paméla Michèle 
    A Cluny (Saône-et-Loire)

    12/07/2014 

    ORAL Emir 
    De ORAL Ali et IRAK Emine 
    A Mâcon (Saône-et-Loire)

    12/07/2014 
    BLANCHARD Clovis, Jean, Gabriel 
    De BLANCHARD Frédéric Claude Marie et LIGERET Valérie Yvonne Lucie 
    A La Chapelle-de-Guinchay (Saône-et-Loire)

    14/07/2014 
    DUBY Fabio 
    De DUBY Raphaël et CASSEGRAIN Elodie 
    A Grièges (Ain)

    14/07/2014 
    GIROUD Louis 
    De GIROUD Nicolas Michel Josette et CATHERIN Eugénie 
    A Feillens (Ain)

    15/07/2014 
    GUIONNET Wylan, Daniel, Michel 
    De GUIONNET Baptiste Michel Camille et ANERE Jennifer Déborah 
    A Villié-Morgon (Rhône)

    16/07/2014 
    BOYER Léo 
    De BOYER Stéphane Eric et CHARDON Sarah 
    A Bâgé-la-Ville (Ain)

    17/07/2014 
    BEN CHEIKH Nadim-Mohamed 
    De BEN CHEIKH Ahmed et JEDIDI Yousra 
    A Mâcon (Saône-et-Loire)

    17/07/2014 
    CHETAUD Hugo 
    De CHETAUD Jérôme Henri et JEANDIN Christelle 
    A Simandre (Saône-et-Loire)
  • Carnet Bleu du 11 au 17 Juillet

     

     

    11/07/2014 
    MATHIEU Pierre-Antoine 
    De MATHIEU Sébastien et BOISSON Paméla Michèle 
    A Cluny (Saône-et-Loire)

    12/07/2014 

    ORAL Emir 
    De ORAL Ali et IRAK Emine 
    A Mâcon (Saône-et-Loire)

    12/07/2014 
    BLANCHARD Clovis, Jean, Gabriel 
    De BLANCHARD Frédéric Claude Marie et LIGERET Valérie Yvonne Lucie 
    A La Chapelle-de-Guinchay (Saône-et-Loire)

    14/07/2014 
    DUBY Fabio 
    De DUBY Raphaël et CASSEGRAIN Elodie 
    A Grièges (Ain)

    14/07/2014 
    GIROUD Louis 
    De GIROUD Nicolas Michel Josette et CATHERIN Eugénie 
    A Feillens (Ain)

    15/07/2014 
    GUIONNET Wylan, Daniel, Michel 
    De GUIONNET Baptiste Michel Camille et ANERE Jennifer Déborah 
    A Villié-Morgon (Rhône)

    16/07/2014 
    BOYER Léo 
    De BOYER Stéphane Eric et CHARDON Sarah 
    A Bâgé-la-Ville (Ain)

    17/07/2014 
    BEN CHEIKH Nadim-Mohamed 
    De BEN CHEIKH Ahmed et JEDIDI Yousra 
    A Mâcon (Saône-et-Loire)

    17/07/2014 
    CHETAUD Hugo 
    De CHETAUD Jérôme Henri et JEANDIN Christelle 
    A Simandre (Saône-et-Loire)
  • Carnet rose du 12 au 17 juillet

     

  • Carnet rose du 12 au 17 juillet

     

  • La Poste propose de nouveaux métiers dans le même bassin d’emplois aux 48 postiers concernés et accroit ses activités dans le bassin de Mâcon par la reprise de la plateforme logistique de KIABI.
     
    Communiqué de La Poste

    Après plus de 30 ans de bons et loyaux services, le TGV postal laissera la place à un ambitieux plan de développement de l’activité de fret ferroviaire, pour lequel La Poste va consacrer 100 M€ sur les années 2014-2016. Ce plan prolonge 170 années d’histoire entre le rail et La Poste, qui a choisi de développer ce mode de transport, respectueux de l’environnement et fiable.
    Pour transporter le courrier, les petits colis et la presse, La Poste adopte une stratégie multimodale, combinant fret ferroviaire, transport routier, avion (uniquement pour les flux à J+1 qui le nécessitent) et, à terme transport fluvial. Ce réseau logistique permettra à La Poste d’offrir à ses clients entreprises et particuliers un service optimal en France, ouvert sur le monde grâce à ses réseaux de transport internationaux Courrier et Colis.
    Le TGV postal qui circule sur la ligne Paris-Mâcon-Cavaillon cessera son activité fin juin 2015. Le courrier confié par nos clients ne nécessite plus, dans sa majorité, de distribution le lendemain. Le courrier prioritaire, qui justifiait le recours au TGV, n’occupe même plus la moitié de sa capacité de transport et cette tendance à la baisse se poursuit avec le succès de la Lettre verte.

    48 postiers sont concernés, à Mâcon, par l’arrêt de l’activité de chargement et de déchargement des TGV postaux. Comme toujours à La Poste, il n’y aura aucun licenciement. Chacun bénéficiera d’un accompagnement personnalisé, de formations si nécessaire, et de propositions de postes dans le même bassin d’emploi selon ses souhaits d’évolution, dans le cadre d’un dispositif concerté avec les organisations syndicales. 
    A ce titre, le bassin d’emploi offre des postes diversifiés que ce soit vers des métiers de facteur, d’opérateur de vidéocodage, de téléconseiller sur la plateforme d’appels clients, voire sur la plate-forme logistique de KIABI reprise par VIAPOST et située à 17 kms, à Saint-Didier-sur-Chalaronne, dans l’Ain.

    VIAPOST, le pôle logistique de La Poste, renforce sa présence à Mâcon, en reprenant le site KIABI de Saint-Didier-sur-Chalaronne.
    KIABI cherchait un repreneur pour une plate-forme située à proximité du site d’ORIUM, autre filiale de La Poste, implantée à Mâcon Nord. KIABI assurera un volant de chiffre d’affaires pendant trois ans et confiera notamment l’approvisionnement d’une centaine de boutiques pour le quart sud-est de la France et l’Italie. Cette activité s’inscrit dans le projet stratégique de VIAPOST, pôle logistique du Groupe La Poste, leader de la logistique connectée au service du commerce omni canal. Ce projet stratégique prévoit un développement sur tous les territoires de l'omni-logistique, avec une accélération de la croissance sur les activités de logistique B to R (Retail) d’approvisionnement des magasins.
    VIAPOST renforce ainsi sa présence dans le bassin économique de Mâcon après sa première implantation en 2011.

  • Arnaud Montebourg annonce des nouvelles facilités pour les bornes de recharge... 

     

    Comme Arnaud MONTEBOURG l’avait annoncé début juin au Sénat, le dispositif du programme d’investissements d’avenir apportant son concours aux projets d’infrastructures de recharge des collectivités a été prolongé jusqu’à la fin de l’année 2015 par arrêté du Premier Ministre. Les seuils d’éligibilité ont été abaissés à cette occasion pour élargir le cercle des collectivités pouvant bénéficier des 50 M€ alloués à cette action aux territoires les plus ruraux. Concrètement, le seuil relatif au coût total des projets est divisé par 2, passant de 400 000 euros à 200 000 euros, et le seuil de population fixé à 200000 habitants jusqu'à présent est remplacé par un seuil de densité du maillage d'une borne pour 3000 habitants.

    Par souci d’interopérabilité, les infrastructures de recharge implantées par les collectivités locales avec le soutien de l’Etat devront être communicantes et ouvertes à tous les clients, et proposer les standards de prise retenus au niveau européen. Dans le but de constituer un répertoire national des infrastructures de recharge, les collectivités devront s'engager, au fur et à mesure de la mise en services des stations, à transmettre systématiquement les informations statiques des installations, à la plateforme gouvernementale ouverte des données publiques data.gouv.fr.
    Arnaud MONTEBOURG se félicite tout particulièrement de cette disposition et souhaite que toutes les entités, publiques ou privées, qui exploitent déjà des réseaux d'infrastructures de recharge pour véhicules électriques alimentent sans tarder ce répertoire national. La diffusion la plus large possible, ouverte et accessible à tous, des informations relatives à l'implantation des bornes de recharge constitue en effet une étape importante dans le développement de l'électromobilité dans notre pays.

    Les projets portés par les collectivités locales seront largement amplifiés dans les prochains mois par des initiatives privées de dimension nationale, avec l’ambition de proposer au plus vite aux Français un point de charge tous les 60 km. Ces initiatives bénéficieront de la proposition de loi parlementaire portée par la députée Frédérique MASSAT qui doit être discutée en seconde lecture à l’Assemblée Nationale mardi 22 juillet.
  • Arnaud Montebourg annonce des nouvelles facilités pour les bornes de recharge... 

     

    Comme Arnaud MONTEBOURG l’avait annoncé début juin au Sénat, le dispositif du programme d’investissements d’avenir apportant son concours aux projets d’infrastructures de recharge des collectivités a été prolongé jusqu’à la fin de l’année 2015 par arrêté du Premier Ministre. Les seuils d’éligibilité ont été abaissés à cette occasion pour élargir le cercle des collectivités pouvant bénéficier des 50 M€ alloués à cette action aux territoires les plus ruraux. Concrètement, le seuil relatif au coût total des projets est divisé par 2, passant de 400 000 euros à 200 000 euros, et le seuil de population fixé à 200000 habitants jusqu'à présent est remplacé par un seuil de densité du maillage d'une borne pour 3000 habitants.

    Par souci d’interopérabilité, les infrastructures de recharge implantées par les collectivités locales avec le soutien de l’Etat devront être communicantes et ouvertes à tous les clients, et proposer les standards de prise retenus au niveau européen. Dans le but de constituer un répertoire national des infrastructures de recharge, les collectivités devront s'engager, au fur et à mesure de la mise en services des stations, à transmettre systématiquement les informations statiques des installations, à la plateforme gouvernementale ouverte des données publiques data.gouv.fr.
    Arnaud MONTEBOURG se félicite tout particulièrement de cette disposition et souhaite que toutes les entités, publiques ou privées, qui exploitent déjà des réseaux d'infrastructures de recharge pour véhicules électriques alimentent sans tarder ce répertoire national. La diffusion la plus large possible, ouverte et accessible à tous, des informations relatives à l'implantation des bornes de recharge constitue en effet une étape importante dans le développement de l'électromobilité dans notre pays.

    Les projets portés par les collectivités locales seront largement amplifiés dans les prochains mois par des initiatives privées de dimension nationale, avec l’ambition de proposer au plus vite aux Français un point de charge tous les 60 km. Ces initiatives bénéficieront de la proposition de loi parlementaire portée par la députée Frédérique MASSAT qui doit être discutée en seconde lecture à l’Assemblée Nationale mardi 22 juillet.
  • Sénatoriales à Gauche : trouvons les voies du rassemblement !

    Le paysage des  élections sénatoriales en Saône-et-Loire  est complexe et brouillé.
  • Sénatoriales à Gauche : trouvons les voies du rassemblement !

    Le paysage des  élections sénatoriales en Saône-et-Loire  est complexe et brouillé.
  • Une réforme territoriale : oui, mais dans l’intérêt des citoyens !

    Dans un contexte où le débat semble se focaliser principalement sur les fusions des régions, la CFDT souhaite remettre en avant la question de l’intérêt des citoyens dans cette réforme. 


    Cette réforme doit permettre de réduire les inégalités territoriales dans l’accès aux services publics, notamment par la garantie des transferts des moyens correspondants mais également par une simplification des lieux de décision publique.                                                    
    En effet, la question des niveaux de gouvernance et de partage des compétences est centrale. L’empilement des échelons d’administration, les compétences partagées et les financements croisés ne sont plus acceptables. Cela nuit à l’efficacité de l’action publique et entraine des dépenses supplémentaires. Il est possible de réformer l’organisation territoriale sans que les citoyens ou les salariés soient mis à contribution. 


    Si les grandes lignes politiques sont tracées, il reste encore beaucoup de lacunes à combler permettant à nos concitoyens d’avoir une meilleure lisibilité et une plus grande capacité à être acteurs des choix. Les citoyens doivent pouvoir comprendre les enjeux de cette réforme : réduction du millefeuille, répartition des compétences, évolution du nombre de représentants, etc….

    Le choix de la « fusion des régions » doit être approfondi afin de donner du sens à cette réforme. Elle ne peut être simplement décidée au prétexte des contraintes sur les finances publiques. Les questions d’efficacité de l’action publique, qui situe les régions dans l’Europe, sont à examiner. 

    Pour la CFDT, la région et l’intercommunalité sont les échelons les plus pertinents de l’architecture territoriale : 

    -    la région par ses capacités d’interventions économique et sociale, 
    -    l’intercommunalité par sa proximité avec les citoyens.
    Pour la CFDT, c’est bien autour de ces deux échelons que la réforme des collectivités doit s’articuler. Toutefois pour que cette organisation réussisse, cela suppose une nouvelle allocation des moyens entre chaque niveau administratif en fonction des missions qui lui sont confiées et une réelle autonomie de ceux-ci pour les mener à bien. Cela nécessite aussi que l’exercice de la démocratie soit consolidé au niveau local par des modes d’élection et de représentation adéquates.
    Enfin, cette réforme ne pourra réussir que si elle est concertée avec les partenaires sociaux sur le plan territorial comme avec les représentants des personnels des collectivités territoriales sur tous les aspects liés au travail des agents et des contractuels des fonctions publiques.
    Faisons en sorte que cette réforme de l’action publique ne se confonde pas avec une énième réforme comptable et budgétaire !
  •  

    Avec ses amis, il ne désespère pas de convaincre Dominique Lotte de ne pas faire dissidence. Jérôme Durain est entré en campagne et il a choisi Ecuisses pour afficher ses soutiens.

     

  •  

    Avec ses amis, il ne désespère pas de convaincre Dominique Lotte de ne pas faire dissidence. Jérôme Durain est entré en campagne et il a choisi Ecuisses pour afficher ses soutiens..

     

  •  

    Communiqué de la Ligue des Droits de l'Homme, section de Mâcon

     

     

    le 18 juillet 2014

    à l'attention de Monsieur le Maire de Mâcon, Jean-Patrick Courtois,

    de Monsieur le Député de Saône-et-Loire, Thomas Thévenoud,

    et de Monsieur le Préfet de Saône-et-Loire, Fabien Sudry.

     

    La section LDH de Mâcon soutient l'Appel du Collectif national pour une paix juste et durable entre Israéliens et Palestiniens (*voir la liste des organisations au verso), dont la Ligue des Droits de l'Homme est signataire.

    en voici un extrait :

    « Une nouvelle fois le pouvoir israélien déclenche un déluge de feu sur Gaza, au prétexte de tirs de roquettes, mais avec pour objectif avoué de mettre fin au gouvernement palestinien d’entente nationale, condition pourtant nécessaire à tout progrès vers une paix juste.

    Devant cette situation dramatique, les gouvernements occidentaux se cantonnent une nouvelle fois à "dénoncer l'engrenage de la violence" sans désigner le responsable de cette nouvelle tragédie, et appelant seulement le gouvernement israélien à la "retenue". Le président François Hollande est même allé jusqu'à cautionner l'agression d'Israël contre la population de Gaza en déclarant, lors de son entretien téléphonique avec Benjamin Netanyahou le 9 juillet dernier, qu'il appartenait au gouvernement israélien de prendre toutes les mesures pour protéger la population face aux menaces".

    L'Union européenne disposerait d'un moyen simple : la suspension de l'accord d'association avec Israël qui accorde des avantages économiques à ce pays. Cet accord est conditionné par le respect des droits humains, ce qui n'est pas le cas avec la colonisation et l'existence du mur qui sont illégaux selon le droit international.

    Pour dénoncer cette passivité coupable de nos gouvernants, et obtenir des actions concrètes de la France auprès du pouvoir israélien et du Conseil de sécurité, le Collectif national pour une paix juste et durable entre Palestiniens et Israéliens* appelle tous les militants à se réunir

    - Pour l’arrêt immédiat des bombardements sur Gaza

    - Pour l’arrêt de l’agression israélienne en Cisjordanie et à Jérusalem

    - Pour la levée du blocus, illégal et criminel de Gaza

    - Pour des sanctions immédiates contre Israël jusqu’au respect du droit international

    - Pour le soutien au gouvernement d’entente nationale. »

     

     

    *Liste des organisations membres du Collectif national pour une paix juste et durable entre Israéliens et Palestiniens :

    Agir Contre le Colonialisme Aujourd’hui (ACCA) - Alliance for Freedom and Dignity (AFD) - Alternative Libertaire (AL) - Américains contre la guerre (AAW) - Association des Travailleurs Maghrébins de France (ATMF) - Association des Tunisiens en France (ATF) - Association France Palestine Solidarité (AFPS) - Association Nationale des Elus Communistes et Républicains (ANECR) - Association pour la Taxation des Transactions financières et pour l’Action Citoyenne (ATTAC) - Association pour les Jumelages entre les camps de réfugiés Palestiniens et les villes Françaises (AJPF) - Association Républicaine des Anciens Combattants (ARAC) - Association Universitaire pour le Respect du Droit International en Palestine (AURDIP) - Campagne Civile Internationale pour la Protection du Peuple Palestinien (CCIPPP) - Cedetim / IPAM - Collectif des Musulmans de France (CMF) - Collectif Faty Koumba - Collectif interuniversitaire pour la coopération avec les Universités Palestiniennes (CICUP) - Collectif Judéo-Arabe et Citoyen pour la Palestine (CJACP) - Comité de Vigilance pour une Paix Réelle au Proche-Orient (CVPR PO) - Comité Justice et Paix en Palestine et au Proche-Orient du 5e arrt (CJPP5) Confédération Générale du Travail (CGT) – Confédération paysanne - Droit-Solidarité – Ensemble - Europe Ecologie les Verts (EELV) – Fédération des Tunisiens pour une Citoyenneté des deux Rives (FTCR) - Fédération Syndicale Unitaire (FSU) - Gauche Unitaire (GU) - Génération Palestine - La Courneuve-Palestine - le Mouvement de la Paix – les Alternatifs - les Femmes en noir - Ligue des Droits de l’Homme (LDH) - Ligue Internationale des Femmes pour la Paix et la Liberté, section française de la Women’s International League for Peace and Freedom (WILPF) (LIFPL) - Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples (MRAP) - Mouvement Jeunes Communistes de France (MJCF) - Mouvement Politique d’Emancipation populaire (M’PEP) - Organisation de Femmes Egalité – Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA) - Parti Communiste des Ouvriers de France (PCOF) - Parti Communiste Français (PCF) - Parti de Gauche (PG) - Participation et Spiritualité Musulmanes (PSM) - Une Autre Voix Juive (UAVJ) - Union des Travailleurs Immigrés Tunisiens (UTIT) - Union Générale des Etudiants de Palestine (GUPS-France) - Union Juive Française pour la Paix (UJFP)  - Union Nationale des Etudiants de France (UNEF) - Union syndicale Solidaires.

     

  •  

    Communiqué de la Ligue des Droits de l'Homme, section de Mâcon

     

     

    le 18 juillet 2014

    à l'attention de Monsieur le Maire de Mâcon, Jean-Patrick Courtois,

    de Monsieur le Député de Saône-et-Loire, Thomas Thévenoud,

    et de Monsieur le Préfet de Saône-et-Loire, Fabien Sudry.

     

    La section LDH de Mâcon soutient l'Appel du Collectif national pour une paix juste et durable entre Israéliens et Palestiniens (*voir la liste des organisations au verso), dont la Ligue des Droits de l'Homme est signataire.

    en voici un extrait :

    « Une nouvelle fois le pouvoir israélien déclenche un déluge de feu sur Gaza, au prétexte de tirs de roquettes, mais avec pour objectif avoué de mettre fin au gouvernement palestinien d’entente nationale, condition pourtant nécessaire à tout progrès vers une paix juste.

    Devant cette situation dramatique, les gouvernements occidentaux se cantonnent une nouvelle fois à "dénoncer l'engrenage de la violence" sans désigner le responsable de cette nouvelle tragédie, et appelant seulement le gouvernement israélien à la "retenue". Le président François Hollande est même allé jusqu'à cautionner l'agression d'Israël contre la population de Gaza en déclarant, lors de son entretien téléphonique avec Benjamin Netanyahou le 9 juillet dernier, qu'il appartenait au gouvernement israélien de prendre toutes les mesures pour protéger la population face aux menaces".

    L'Union européenne disposerait d'un moyen simple : la suspension de l'accord d'association avec Israël qui accorde des avantages économiques à ce pays. Cet accord est conditionné par le respect des droits humains, ce qui n'est pas le cas avec la colonisation et l'existence du mur qui sont illégaux selon le droit international.

    Pour dénoncer cette passivité coupable de nos gouvernants, et obtenir des actions concrètes de la France auprès du pouvoir israélien et du Conseil de sécurité, le Collectif national pour une paix juste et durable entre Palestiniens et Israéliens* appelle tous les militants à se réunir

    - Pour l’arrêt immédiat des bombardements sur Gaza

    - Pour l’arrêt de l’agression israélienne en Cisjordanie et à Jérusalem

    - Pour la levée du blocus, illégal et criminel de Gaza

    - Pour des sanctions immédiates contre Israël jusqu’au respect du droit international

    - Pour le soutien au gouvernement d’entente nationale. »

     

     

    *Liste des organisations membres du Collectif national pour une paix juste et durable entre Israéliens et Palestiniens :

    Agir Contre le Colonialisme Aujourd’hui (ACCA) - Alliance for Freedom and Dignity (AFD) - Alternative Libertaire (AL) - Américains contre la guerre (AAW) - Association des Travailleurs Maghrébins de France (ATMF) - Association des Tunisiens en France (ATF) - Association France Palestine Solidarité (AFPS) - Association Nationale des Elus Communistes et Républicains (ANECR) - Association pour la Taxation des Transactions financières et pour l’Action Citoyenne (ATTAC) - Association pour les Jumelages entre les camps de réfugiés Palestiniens et les villes Françaises (AJPF) - Association Républicaine des Anciens Combattants (ARAC) - Association Universitaire pour le Respect du Droit International en Palestine (AURDIP) - Campagne Civile Internationale pour la Protection du Peuple Palestinien (CCIPPP) - Cedetim / IPAM - Collectif des Musulmans de France (CMF) - Collectif Faty Koumba - Collectif interuniversitaire pour la coopération avec les Universités Palestiniennes (CICUP) - Collectif Judéo-Arabe et Citoyen pour la Palestine (CJACP) - Comité de Vigilance pour une Paix Réelle au Proche-Orient (CVPR PO) - Comité Justice et Paix en Palestine et au Proche-Orient du 5e arrt (CJPP5) Confédération Générale du Travail (CGT) – Confédération paysanne - Droit-Solidarité – Ensemble - Europe Ecologie les Verts (EELV) – Fédération des Tunisiens pour une Citoyenneté des deux Rives (FTCR) - Fédération Syndicale Unitaire (FSU) - Gauche Unitaire (GU) - Génération Palestine - La Courneuve-Palestine - le Mouvement de la Paix – les Alternatifs - les Femmes en noir - Ligue des Droits de l’Homme (LDH) - Ligue Internationale des Femmes pour la Paix et la Liberté, section française de la Women’s International League for Peace and Freedom (WILPF) (LIFPL) - Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples (MRAP) - Mouvement Jeunes Communistes de France (MJCF) - Mouvement Politique d’Emancipation populaire (M’PEP) - Organisation de Femmes Egalité – Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA) - Parti Communiste des Ouvriers de France (PCOF) - Parti Communiste Français (PCF) - Parti de Gauche (PG) - Participation et Spiritualité Musulmanes (PSM) - Une Autre Voix Juive (UAVJ) - Union des Travailleurs Immigrés Tunisiens (UTIT) - Union Générale des Etudiants de Palestine (GUPS-France) - Union Juive Française pour la Paix (UJFP)  - Union Nationale des Etudiants de France (UNEF) - Union syndicale Solidaires.

     

  • Depuis quelques semaines, les Louhannais-Castelrenaudins sont victimes d’une fulgurante augmentation des cambriolages et braquages. Les voleurs provoquent auprès des victimes, par leurs actes criminels, des préjudices considérables tant sur le plan financier et matériel que psychologique.


    Le Front National dénonce cette hausse constante des actes crapuleux, des atteintes aux biens et aux personnes etc., dont sont victimes les commerçants et habitants de notre ville.
    Cette situation est le résultat du laxisme et de l’incompétence de la gestion UMPS : casse des effectifs de la police nationale, non applications des peines, immigration massive non régulée, accès au territoire français, depuis le 1er janvier 2014, des Roms et Bulgares. Ceci est aussi le résultat d’une situation d’échec de la municipalité sortante socialo-communiste.

    Arrivons-nous à un moment où la terre bressane deviendrait le « terreau » d’une grande criminalité ?  Il faut stopper tout ceci, comme nous l’avions proposé dans notre programme « Louhans-Chateaurenaud Bleu Marine » lors des élections municipales dernières, il serait temps que des caméras de surveillance soient installées rapidement dans notre ville afin d’apporter un maximum de sécurité et assurer la tranquillité auprès des habitants de LOUHANS-CHATEAURENAUD.
    Conscient des conditions intolérables que vivent nos commerçants, artisans, habitants et qu’ils doivent être soutenus en cette période, le Front National demande à la municipalité actuelle et à Monsieur le Sous-Préfet d’apporter les moyens nécessaires pour retrouver une jolie ville où il fait bon vivre, de stopper cette délinquance et criminalité.
    Le Front National apporte son soutien aux victimes et exige la tolérance zéro en matière d’insécurité.

    Sébastien ALLOIN
    Secrétaire Départemental du
    Front National de Saône et Loire

     

  • Depuis quelques semaines, les Louhannais-Castelrenaudins sont victimes d’une fulgurante augmentation des cambriolages et braquages. Les voleurs provoquent auprès des victimes, par leurs actes criminels, des préjudices considérables tant sur le plan financier et matériel que psychologique.


    Le Front National dénonce cette hausse constante des actes crapuleux, des atteintes aux biens et aux personnes etc., dont sont victimes les commerçants et habitants de notre ville.
    Cette situation est le résultat du laxisme et de l’incompétence de la gestion UMPS : casse des effectifs de la police nationale, non applications des peines, immigration massive non régulée, accès au territoire français, depuis le 1er janvier 2014, des Roms et Bulgares. Ceci est aussi le résultat d’une situation d’échec de la municipalité sortante socialo-communiste.

    Arrivons-nous à un moment où la terre bressane deviendrait le « terreau » d’une grande criminalité ?  Il faut stopper tout ceci, comme nous l’avions proposé dans notre programme « Louhans-Chateaurenaud Bleu Marine » lors des élections municipales dernières, il serait temps que des caméras de surveillance soient installées rapidement dans notre ville afin d’apporter un maximum de sécurité et assurer la tranquillité auprès des habitants de LOUHANS-CHATEAURENAUD.
    Conscient des conditions intolérables que vivent nos commerçants, artisans, habitants et qu’ils doivent être soutenus en cette période, le Front National demande à la municipalité actuelle et à Monsieur le Sous-Préfet d’apporter les moyens nécessaires pour retrouver une jolie ville où il fait bon vivre, de stopper cette délinquance et criminalité.
    Le Front National apporte son soutien aux victimes et exige la tolérance zéro en matière d’insécurité.

    Sébastien ALLOIN
    Secrétaire Départemental du
    Front National de Saône et Loire

     

  • J'ai avec plaisir assisté mercredi 16 juillet à 8h30 à l'Assemblée Nationale, en tant que membre du "Haut Conseil de l'UMP", à la première réunion de cette instance qui remplace le Bureau Politique de l'UMP.

     

     

     

    Avec Jean-Paul Emorine, Sénateur de Saône et Loire, nous étions les deux seuls représentants de notre département.
    Les trois membres du Triumvirat, Juppé, Raffarin et Fillon étaient présents à la tribune, ainsi que le nouveau Secrétaire Général du parti, Luc Chatel. L'ordre du jour a porté sur les dettes de l'UMP, dues essentiellement à l'achat du siège de la rue de Vaugirard, et s'élevant à 74 millions d'euros après audit.
    Des décisions sont prises pour réduire les couts de fonctionnement du siège pour 20%, la renégociation des emprunts, ainsi qu'une meilleure rentrée des cotisations des élus et des adhérents.

    Le Congrès se tiendrait le 29 novembre 2014 ainsi que les votes à cette date avec un deuxième tour le 6 décembre en cas de nécessité. Le corps électoral est arrêté sur les adhérents à jour de cotisation en 2013 et jusqu'au 30 juin 2014. La cotisation des élus étant payable pour régularisation, beaucoup n'étant pas à jour, jusque en aout...
    Cette réunion s'est tenu sous la présidence d'Alain Juppé qui a redit que les phrases assassines et les règlements de comptes en internes étaient du passé et devaient impérativement cesser.

    Il a été débattu de la "réforme territoriale" et de ses immenses difficultés par les choix incompréhensibles de Mr Hollande et du Gouvernement. Commenté également le discours du Président de la République pour le 14 juillet, insipide et peu porteur d'espoir pour une France en grand danger social, économique et politique.
    Il a été question des choix de Mr Hollande qui reviennent pour le vote des étrangers, ou bien encore de la proportionnelle pour les prochaines élections législatives, afin de favoriser ses chances de faire un deuxième mandat en tablant sur le haut score du Front National pour réduire une forte arrivée de Députés de la droite et du centre.

    Alain Juppé a fortement rappelé qu'après les turbulences, l'audit étant fait, il est prioritairement nécessaire de remettre le parti en ordre de marche, en s'appuyant évidemment sur le Congrès, avec une élection du Président totalement transparente.
    Donc pas de "chasse aux sorcières", refaire de la politique nationale avec une opposition totale et forte contre l'incroyable gestion de Monsieur Hollande.
    Pour obtenir de bons résultats, il est impératif de crédibiliser cette démarche :
    1/Par une éthique forte et la transparence
    2/Vivre un Congrès d'une impeccable qualité, un président incontestable, éviter les clivages, sinon l'explosion de l'UMP serait définitive.
    Incontestablement, nous avons pour le moment échappé au pire, mais il faudra une grande discipline pour qu'enfin au niveau national tout soit clair et que dans les départements les fédérations se remettent au travail comme il en est besoin par exemple en Saône et Loire. Les échéances sont là, pour tout le monde...

    Gérard Voisin
    Membre du "Haut Conseil de l'UMP", 

    ancien maire de Charnay, ancien député de Saône-et-Loire

     

  • J'ai avec plaisir assisté mercredi 16 juillet à 8h30 à l'Assemblée Nationale, en tant que membre du "Haut Conseil de l'UMP", à la première réunion de cette instance qui remplace le Bureau Politique de l'UMP.

     

     

     

    Avec Jean-Paul Emorine, Sénateur de Saône et Loire, nous étions les deux seuls représentants de notre département.
    Les trois membres du Triumvirat, Juppé, Raffarin et Fillon étaient présents à la tribune, ainsi que le nouveau Secrétaire Général du parti, Luc Chatel. L'ordre du jour a porté sur les dettes de l'UMP, dues essentiellement à l'achat du siège de la rue de Vaugirard, et s'élevant à 74 millions d'euros après audit.
    Des décisions sont prises pour réduire les couts de fonctionnement du siège pour 20%, la renégociation des emprunts, ainsi qu'une meilleure rentrée des cotisations des élus et des adhérents.

    Le Congrès se tiendrait le 29 novembre 2014 ainsi que les votes à cette date avec un deuxième tour le 6 décembre en cas de nécessité. Le corps électoral est arrêté sur les adhérents à jour de cotisation en 2013 et jusqu'au 30 juin 2014. La cotisation des élus étant payable pour régularisation, beaucoup n'étant pas à jour, jusque en aout...
    Cette réunion s'est tenu sous la présidence d'Alain Juppé qui a redit que les phrases assassines et les règlements de comptes en internes étaient du passé et devaient impérativement cesser.

    Il a été débattu de la "réforme territoriale" et de ses immenses difficultés par les choix incompréhensibles de Mr Hollande et du Gouvernement. Commenté également le discours du Président de la République pour le 14 juillet, insipide et peu porteur d'espoir pour une France en grand danger social, économique et politique.
    Il a été question des choix de Mr Hollande qui reviennent pour le vote des étrangers, ou bien encore de la proportionnelle pour les prochaines élections législatives, afin de favoriser ses chances de faire un deuxième mandat en tablant sur le haut score du Front National pour réduire une forte arrivée de Députés de la droite et du centre.

    Alain Juppé a fortement rappelé qu'après les turbulences, l'audit étant fait, il est prioritairement nécessaire de remettre le parti en ordre de marche, en s'appuyant évidemment sur le Congrès, avec une élection du Président totalement transparente.
    Donc pas de "chasse aux sorcières", refaire de la politique nationale avec une opposition totale et forte contre l'incroyable gestion de Monsieur Hollande.
    Pour obtenir de bons résultats, il est impératif de crédibiliser cette démarche :
    1/Par une éthique forte et la transparence
    2/Vivre un Congrès d'une impeccable qualité, un président incontestable, éviter les clivages, sinon l'explosion de l'UMP serait définitive.
    Incontestablement, nous avons pour le moment échappé au pire, mais il faudra une grande discipline pour qu'enfin au niveau national tout soit clair et que dans les départements les fédérations se remettent au travail comme il en est besoin par exemple en Saône et Loire. Les échéances sont là, pour tout le monde...

    Gérard Voisin
    Membre du "Haut Conseil de l'UMP", 

    ancien maire de Charnay, ancien député de Saône-et-Loire

     

  •  
     
  •  
     
  •  
     
     
  •  

  •  

    A l’occasion de la journée nationale commémorativedes persécutions racistes et antisémites de l’Etat Français et d’hommage aux « justes » de France, un dépôt de gerbes a eu lieu à 11h30, rue du 28 juin 1944, à l’endroit où le Docteur Léon Israël fut assassiné par la milice le 27 avril 1944.



    Les autorités étaient représentées notamment par Madame Catherine Séguin, Secrétaire Générale de la Préfecture, qui lira le message de Monsieur Tarek Arif, secrétaire d’état, Pierre Martinerie, vice-président du Conseil Général, Hervé Reynaud Adjoint à la ville de Mâcon chargé de la culture, du patrimoine historique et du dialogue interculturel, Monsieur Mario Benzazon Président de la communauté Israélite de Mâcon.

    D’autres personnes avaient tenues à être présentes pour ce 70e anniversaire : Madame Claude Lévy, Présidente des amitiés Judéo-chrétiennes de Lyon et sa région, Mme Jezequel, épouse du Pasteur de Chalon, Madame Nathalie Landes, épouse du Pasteur de Charnay-les-Mâcon (Maison de la Grâce), Grégory Baudouin, Président du Cercle Jean Moulin et son épouse représentant la FNDIRP.

    La première allocution fut prononcée par Monsieur Benzazon qui traçât une fresque émouvante des sinistres journées de la rafle dite du « Vel d’hiv » en juillet 1942. Image de la cohorte des bus à plateforme qui stationnent au coin de la rue Nélaton (Paris 15ème) et qui déversent, dès le 16 juillet, des milliers  de personnes (13152) encadrées par des policiers français « impavides et silencieux » qui furent enfermées plusieurs jours sans boire ni manger dans ce temple du sport parisien,  « le palais des délices urbains se traduit en antichambre de la mort » Comment faire œuvre de mémoire en 2014 ? Honneur soit rendu aux participants à cette cérémonie qui, aujourd’hui encore, surmontent la tentation de la lassitude pour redonner chair et souffle de vie l’espace d’un moment aux milliers d’âmes envolées dans un autre monde forcément meilleur. Honneur à la République Française qui, depuis le discours historique du Président Jacques Chirac en 1995, à eu de courage de faire face à son histoire, de donner un nom à l'innommable. Honneur au président François Hollande qui, lui aussi, a su trouver les mots pour dire que ce crime fut commis en France, par la France, et ce crime fut aussi un crime contre la France, une trahison de ses valeurs. Honneur au dernier témoin venu d’un autre monde, d’un autre temps pour attester que tout cela a bien existé faisant ainsi écho au négationnisme qui en dépit de leur sottise criminelle se font les porte-paroles utiles d’un inconscient collectif refusant de croire que l’assassinat collectif à l’échelle industrielle conçue et ordonnée par la nation la plus savante de cette sombre époque  est une chose tellement impensable que certains individus n’ont pas la capacité cérébrale de la concevoir, de l’imaginer et même d’y croire, comme si la shoah devenait l’objet d’un acte de foi impossible ou incommensurable. Enfin, comment ne pas évoquer la clameur des manifestants pro-Hamas du 13 juillet 2014 ?, qui, il n’y a pas de hasard, sont venus à quelques jours de cette commémoration déverser leurs pulsions antijuive devant des synagogues parisiennes. Ils rappellent au souvenir de notre opinion publique, parfois indolente et oublieuse, à certains de nos intellectuels et journalistes en quête de martyrs commodes et consensuels, le caractère intemporel et universel de la haine d’Israël qui en tout temps et en tout lieu défie la simple raison, colère insubmersible contre le juif éternel, bouc émissaire transgénérationel  qui depuis trois mille ans, de la forteresse de Massada au ghetto de Varsovie , des remparts de Jérusalem aux gradins du Vel d’hiv, de l’école de Ma’alot à celle de Toulouse, focalisent les mêmes cris de hargne viscérale depuis trois mille ans : mort à Israël, mort aux Juifs. Mais le Juif est toujours là, vivant et debout, mettant ici sa confiance dans les principes fondateurs de l’éthique républicaine en Israël et à travers le monde, dans les valeurs de sa tradition prophétique multimillénaire selon laquelle l’éternité d’Israël ne sera jamais démentie. Ne nous y trompons pas : aujourd’hui on s’en prend aux synagogues, demain aux églises, aux temples, aux athées. Mario Benzazon termine en rendant hommage à tous les justes du département et particulièrement à nos concitoyens, Monsieur et Madame Blanvillain qui ne seront jamais oubliés. 

    Prenant la parole à son tour, Hervé Reynaud  rappela aussi « l’abrupte vérité historique qu’il nous faut aujourd’hui regarder en face et analyser dans la mémoire de toutes ces victimes » et de citer les paroles de Jacques Chirac alors Président de la République : « la folie criminelle de l’occupant a été secondée par  des Français, par l’Etat français. La France, patrie des lumières et des droits de l’homme, terre d’accueil et d’asile, la France, ce jour-là accomplissait l’irréparable. Ces heures noires souillent à jamais notre histoire, nous conservons, à l’égard des victimes, une dette imprescriptible »

    Chaque année, Hervé Reynaud tient à redire cette réflexion du poète Paul Eluard : « Si l’écho de leur voix faiblit, nous périrons ». Cette réflexion, dit-il, donne toute sa dimension au devoir de mémoire qui nous rassemble à cette date autour des représentants de tous ceux et toutes celles qui ont payé un si lourd tribut au plus grand cauchemar du  XXème siècle. Tous aujourd’hui nous devons interroger ce passé avec lucidité, la lucidité, ce courage de l’intelligence. Il faut ce courage pour comprendre cette leçon de l’histoire : exacerbation des nationalismes,  montée de l’intolérance, lent pourrissement des consciences, enracinement du racisme et de l’antisémitisme, enseignement du mépris. Voilà bien les terrifiants maillons d’une chaine qui conduisit les gens de l’ordinaire à la plus grande monstruosité. 

    "… Cette cérémonie, dans le souvenir, est porteuse d’espérance… Elle place la dignité de l’homme au cœur de nos préoccupations et rend, aux valeurs éthiques, la place essentielle dans notre action. Le respect de cette dignité auquel nous sommes appelés, passe par la mémoire de ce que furent les « justes ». L’hommage, rendu à ceux qui se  sont dressés contre le racisme, l’antisémitisme, l’intolérance, l’exclusion, retentit à nos oreilles comme un appel en début de millénaire, à une urgente réflexion sur la dignité humaine.

    …A Mâcon, ce mot sonne avec la grande force du souffle des lumières, du souffle des valeurs républicaines que chaque jour nous nous efforçons de défendre. Notre Cité toute entière s’incline donc devant toutes les victimes de la haine, de la barbarie, et de l’inhumanité. Elle rend hommage à tous ceux qui se sont soulevés, qui se sont dressés, se sont battus pour faire prévaloir les valeurs qui nous réunissent, celles que la mémoire impérative doit sans cesse réactiver.

    …Ce sont ces valeurs fondamentales qui font notre France, ce sont ces valeurs essentielles qu’il faut faire vivre. C’est bien tout le sens de cette apostrophe qui, dans notre pays, conclue les discours : VIVE LA REPUBLIQUE, VIVE LA FRANCE !"

    Catherine Séguin a procédé à la lecture du message de Monsieur Fader Arif, secrétaire d’Etat auprès du ministre de la défense, chargé des anciens combattants et de la mémoire :

    « Il y a plus de 70 ans, les Parisiens étaient les témoins de crimes abjects. La « rafle du Vel d’hiv » des 16 et 17 juillet 1942 au cours de laquelle 13152 juifs furent capturés par la police française a laissé une marque indélébile dans tout le pays. Marque d’horreur mais aussi de honte. Oui de honte, car c’est sur l’ordre de l’Etat français que ces Juifs ont été humiliés, enfermés, déportés, exterminés. A travers les raflés du Vel d’hiv, c’est au plus de 75 000  Juifs de France arrêtés entre 1941 et 1944 que nous pensons. 75 000 Juifs déportés vers les camps où la mort les attendait presque toujours. 75 000 hommes, femmes et enfants qui rejoignaient les plus de 5 millions de Juifs d’Europe victimes, comme eux, du système d’extermination nazi.

    2014 est le 70e anniversaire de la libération de la France. Mais cette année commémorative ne peut et ne doit oublier qu’en 1944 encore, des femmes, des hommes et des enfants étaient destinés à subir la « solution finale » pensée par les architectes nazi de la déshumanisation. Du 21 au 25 juillet 1944, il y a tout juste 70 ans, avait lieu la dernière grande rafle ; 250 enfants hébergés dans les maisons de l’Union Générale des Israélites de France sont déportés. Le 23 juillet 1944, progressant vers l’ouest, l’armée rouge libérait le premier camp : Maïdanek, près de Lublin  en Pologne. Il restait peu de prisonniers, la plupart des détenus ayant été transférés vers Auschwitz en plusieurs vagues. Le 17 aout 1944, encore, des déportés  partent de Drancy, entassés dans le convoi N° 79 à destination de Buchenwald.

    C’est tout cet innommable que la cérémonie du Vel d’hiv nous fait partager. Enseigner cette Histoire, c’est enseigner dans sa vérité, dans sa justesse et dans sa brutalité. C’est enseigner la France telle qu’elle a été, avec ses bourreaux et ses héros. Et des héros, elle en a eus beaucoup. Parmi eux, les Justes parmi la Nation.
    En quelques mois, ils ont constitués de véritables chaînes de solidarité. Combien furent-ils à se battre avec pour seules armes leur conscience, leur courage, leur humanité ? Plus de 3760 sont aujourd’hui recensés. Davantage sans doute demain. Et combien de vies ont-ils sauvées ?

    Dans l’adversité, ils ont été prêts à donner leur existence pour préserver celle d’un autre, qu’il ne connaissait pas mais qui aurait pu être un parent, un ami, un voisin, tant il leur ressemblait, tant il était eux.

    A force d’abnégation et de foi en l’humanité, ces « Justes » parvinrent à sauver des milliers de personnes dont 80% des enfants dont ils eurent la charge.

    Tout comme les Résistants ont su garder vivante la flamme du pays de la liberté, les « Justes de France », par leur courage, ont rendu l’honneur au pays des Droits de l’Homme  et maintenu vive la flamme de l’’humanité en maintenant la vie.

    Ces engagements courageux et entiers doivent élever nos consciences à la compréhension de ce que la haine de l’Autre est capable d’engendrer.

    Aucun silence ne doit taire une telle tragédie. Car se taire, c’est l’accepter. Le seul silence qui vaille est celui du recueillement que le souvenir de la rafle du Vel d’Hiv nous impose. Un silence entrecoupé de quelques mots parfois pour rappeler les faits. Pour que plus jamais personne ne connaisse de telles souffrances. 

    Les évènements sont à la fois riches d’enseignements et porteurs de sens. Par peur, par ignorance souvent, par égoïsme parfois, certains choisissent la soumission, le repli sur soi, le rejet de l’Autre. Certains choisirent la voie du pire et collaborèrent. La plupart ont laissé faire. D’autres en revanche prirent le risque de s’opposer, au nom de la Justice, au nom de la Liberté, au nom d’une certaine idée de la France. Ils savaient l’enjeu, ils en connaissaient  le prix. Beaucoup l’ont payé.

    Ne les oublions pas »
     
    FILMMACON106

     

     

  • Cet article est délibérément archivé comme exemple.

    As with previous releases, Joomla! provides a unified and easy-to-use framework for delivering content for Web sites of all kinds. To support the changing nature of the Internet and emerging Web technologies, Joomla! required substantial restructuring of its core functionality and we also used this effort to simplify many challenges within the current user interface. Joomla! 1.5 has many new features.

    In Joomla! 1.5, you''ll notice:

    • Substantially improved usability, manageability, and scalability far beyond the original Mambo foundations
    • Expanded accessibility to support internationalisation, double-byte characters and right-to-left support for Arabic, Farsi, and Hebrew languages among others
    • Extended integration of external applications through Web services
    • Enhanced content delivery, template and presentation capabilities to support accessibility standards and content delivery to any destination
    • A more sustainable and flexible framework for Component and Extension developers
    • Backward compatibility with previous releases of Components, Templates, Modules, and other Extensions